SOMMAIRE :

 
 

 


 

En 2019, Plus de quatre bénéficiaires du RSA sur cinq déclaraient avoir des difficultés qui s’apparentent à des freins périphériques.
La crise sanitaire est venue renforcer des disparités déjà bien ancrées.

A travers l’écriture du PMI’e, la Métropole de Lyon poursuit son travail en faveur de l’insertion professionnelle et sociale de tous les habitants. L’accès à la culture est un droit, c’est aussi un outil de lutte contre les exclusions.

Née de la fusion entre la Mission Insertion Culture et la Billetterie Solidaire - Culture pour tous, le dispositif est un trait d’union solidaire entre plus de 1.200 structures social / insertion partenaires et 350 structures culturelles. Implanté depuis 1998 sur le territoire le dispositif est aujourd’hui co-porté par l’association ALLIES et la MMIe. Culture pour tous travaille en étroite proximité avec un réseau de partenaire dense afin de répondre au mieux aux besoins des habitants et des territoires en matière d’emploi et d’inclusion sociale.

Les actions menées ont pour but de dynamiser les parcours vers l'emploi et/ou favoriser l’employabilité des personnes inscrite dans des parcours d’insertion dans le secteur culturel. Son lien avec les collectivités (Métropole de Lyon, communes) et les opérateurs sociaux permet au dispositif d’avoir accès d’une part aux orientation politique (PMI’e, PMS, Charte et déclaration de coopération culturelle, charte des 1000 entreprises etc.) et d’autre part aux diagnostics des territoires.

En parallèle, Culture pour tous a su mobiliser, au fil des années, un réseau d’opérateur culturel conséquent afin de construire des projets ayant pour but de lever les freins périphériques à l’emploi, mais aussi de proposer des actions plus directement liées à l’emploi dans le secteur culturel.

Il s'agit de faire la promotion de la responsabilité sociale des entreprises en incitant les acteurs culturels et artistiques de la Métropole Grand Lyon à s'engager pour améliorer l'insertion socioprofessionnelle des personnes éloigné.es de l’emploi. Il convient de sensibiliser et accompagner les professionnels du secteur social / insertion afin de leur permettre de se saisir des offres du secteur culturel et artistique comme un outil de remobilisation dans les parcours et / ou comme un secteur économique à part entière.

 
 

Le parcours « Itinéraire Emploi Renforcé adultes » (IER adulte) est une action d’accompagnement renforcé, ouvert à tous les publics, individualisée et personnalisée, sans rupture, dont l’objectif est l'insertion socioprofessionnelle.

L'opération "Référent de parcours Itinéraire emploi renforcé" s'intègre dans l’offre de service des antennes maison lyon pour l’emploi pour des publics en demande d'emploi ou de création d’activités qui veulent être soutenus pour mettre en œuvre des étapes pour accéder à l'emploi ou à la formation ou à la création d'activités ou reprise d'entreprise.

Cette action s'adresse :

  • aux publics lyonnais de + de 26 ans
  • aux personnes en difficulté par rapport à l'emploi
  • aux personnes capables de s'investir dans un parcours d'insertion dans l'emploi

L’opération propose un accompagnement individualisé conduit à partir d’entretiens individuels, d’étapes d’actions de mobilisation, de formation et de mise en situation de travail et d’ateliers collectifs de techniques de recherche d’emploi, d’informations sur les métiers, de renforcement de l’estime de soi et de la confiance, … Le contact avec le référent de parcours est maintenu à toutes les étapes du parcours d’insertion. Ce sera principalement des entretiens individuels (en présentiel ou en visio) en début de parcours, puis lorsque la personne sera en étape emploi ou formation, le contact sera maintenu à travers des entretiens téléphoniques, un point régulier avec les référents d’étapes et l’organisation de bilans tripartites.

 

 

 

Action « Mise à l’emploi durable par la médiation active à l’emploi »


La médiation active à l’emploi permet de stimuler et d’accompagner l’évolution des pratiques de recrutement et d’embauche.
En cohérence avec les besoins identifiés, les solutions développées dans le cadre de la médiation active à l’emploi se situent à l’intérieur des entreprises plutôt qu’à l’extérieur. Elles visent la mise en situation d’emploi rapide et systématiquement recherchée plutôt que la sélection, l’adéquation maximale et la mise en condition des candidats.

L’action proposée se démarque volontairement des stratégies d’accompagnement centrées sur la préparation des demandeurs d’emploi ou sur leur adaptation aux contraintes, réelles ou supposées, des entreprises. Elle se distingue également d’un travail d’intermédiaire classique par sa visée transformatrice.

  • Du côté des entreprises

Les entreprises recrutent habituellement sur CV et peuvent, de ce fait, exclure automatiquement certaines candidatures. Nous choisissons de ne pas présenter le CV à l’entreprise et le candidat se positionne selon son intérêt. Une seule personne sera donc présentée à l’entreprise. Si celle-ci n’est pas retenue, l’entreprise devra justifier son choix. Si le candidat décline finalement le poste, un retour sera fait à l’entreprise sur les raisons de ce changement d’avis. Un travail peut donc parfois être fait par le chargé de mission pour faire changer les modalités de sélection ou de présentation d’un poste, soit par des bilans de collaboration, soit lors de tables rondes inter-entreprises.

Les solutions alternatives proposées sont particulièrement en phase avec les besoins de sécurisation des recrutements et de gain de temps exprimés par les employeurs, notamment les dirigeants de petites et moyennes entreprises. Elles contribuent également à satisfaire d’autres enjeux de gestion des ressources humaines comme la fidélisation du personnel, la transmission des savoir-faire, le management du travail …

Par la médiation active à l’emploi, les entreprises bénéficient d’un service d’appui au recrutement et à l’intégration, dont le mandat est de contrecarrer la sélectivité inutile des recrutements et la précarité quasi systématique des conditions d’emploi. L’accompagnement des entreprises est engagé sur du long terme.

  • Du côté des demandeurs d’emploi

Des offres d’emploi étudiées par les chargés de mission sont proposées collectivement et/ou lors d’entretiens individuels, ce qui permet de lever tous les critères de sélectivité.

Ces offres sont détaillées et présentées par le chargé de mission. Des schémas et des photos permettent de mieux décrire les missions confiées ainsi que l’environnement de travail. Le candidat est libre de se positionner sur un poste de travail en fonction de l’intérêt qu’il pourra exprimer pour celui-ci. De fait, une personne peut se positionner sur un poste qu’elle n’a jamais exercé ou pour lequel elle n’est pas spécifiquement qualifiée.

 Par la médiation active à l’emploi, les personnes en recherche d’emploi bénéficient d’un service permanent qui leur propose régulièrement des mises en relation avec des entreprises locales et rapidement des emplois (prioritairement durables). Ces mises en relation sont accompagnées, à moins que le candidat ne le souhaite pas. Elles contribuent à sécuriser les projets et à ouvrir des opportunités.

Ainsi notre action s’inscrit-elle tout autant dans un accompagnement de l’entreprise que du demandeur d’emploi, dans une linéarité de regard et de pratique.

Ces solutions stratégiques proposées par la méthode de médiation active à l’emploi sont développées en coopération avec les partenaires de l’insertion, de l’emploi, et de l’économie dans les territoires concernés.

 

 

 

Action : « Sécurisation des parcours professionnels des salariés »

Same Sécu’R est un dispositif gratuit déployé sur tout le Rhône, pour accompagner les TPE/PME, associations, collectivités territoriales de moins de 250 salariés. Il vise à sensibiliser les chef.fe.s d'entreprises aux enjeux de l'adaptation et du développement des compétences et aux actions de prévention liées aux enjeux RH dans le maintien et/ou le développement de leur activité par la sécurisation des parcours professionnels de leurs salariés.Après une phase d’étude des besoins de l’entreprise en termes d’emplois et de compétences, ce service s’adresse aux salariés et leur propose un suivi individuel personnalisé à leur projet de maintien dans l’emploi et d’évolution professionnelle.
 

Pour plus de renseignements :

Delphine PLAISANT
Chargée de mission RH Territoriale

Tél. 07 45 08 58 93
Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 
 
 
 
 
entrepreunariat pour tous
 

CitésLab est un dispositif national développé par bpifrance CREATION, dédié prioritairement aux habitant.e.s des Quartiers Politique de la Ville (QPV).

Il s'adresse à toute personne ayant une envie, une idée, un projet mais également aux entrepreneur.e.s en activité.
Information, détection, préparation, orientation, suivi : un accompagnement personnalisé est proposé pour construire au mieux son projet ou le développer.

En proposant des actions d'animation à la création d'entreprise (ateliers, rencontres, permanences…) et en aidant à la formalisation du projet, les chef.fe.s de projets CitésLab favorisent et sécurisent la création d'entreprise de ces publics. Par le maillage sur leurs territoires QPV respectifs, il et elle sont en lien avec de nombreuses structures prescriptrices et collaborent étroitement avec leurs partenaires création au sein du réseau entrepreneurial métropolitain LYVE notamment en participant à des jurys, forums et salons professionnels tout au long de l’année.

Les arrondissements de Lyon concernés sont les 1, 2, 4, 5, 9 et 3, 6, 7, 8.

Sur Lyon, ce dispositif est cofinancé par Bpifrance, la Métropole de Lyon, le FSE+ Région AuRA, Alliés/Ville de Lyon

Pour plus d’informations cliquer ici

 bandeau FSE CitéLab Plan de travail 1
 
 
 
mission locale
Action « CAP Vers Demain » :
bandeau_site_mllyon_pour_cap_vers_demainPlan_de_travail_1_Plan_de_travail_1.png
Un nombre important de jeunes connus par la ML présentent des difficultés de mobilisation, certains d'entre eux ont besoin d'un accompagnement adapté pour développer leur capacité d'autonomie. Il est question de partir de là où en est le jeune de ses capacités, de faire émerger ses enviers et ainsi de construire avec lui un parcours "à la carte" qui pourrait s'inscrire dans la durée. Les dispositifs spécifiques existants ne sont pas adaptés (Contrat d'Engagement Jeune, Ecole Deuxième chance...).

Les objectifs de l'action sont :
- affiner les diagnostics sur les difficultés et potentialités de la personne,
- améliorer l'accès aux droits,
- développer l'apprentissage des codes sociaux y compris ceux de l'entreprise.
- préparer l’orientation vers des dispositifs adaptés (CEJ, ESAT, ACI.).
 
L'action s'adresse aux jeunes déjà inscrits à la Mission Locale ou orientés directement par les partenaires :
  • jeunes dont les parcours s'enlisent
  • jeunes ayant besoin d'une étape préalable à l'entrée dans le dispositif Contrat d'Engagement Jeune
  • jeunes dont la situation sociale est complexe
  • jeunes dont le parcours doit bénéficier de regards croisés
  • jeunes ayant besoin d'être accompagnés de manière renforcée en individuel et en collectif (1 contact tous les 15 jours minimum)
  • jeunes ne relevant pas de l'accompagnement classique des antennes car trop de freins périphériques (mobilité, santé, sociales, ...)
L'accompagnement se fait en individuel et en collectif par deux chargés de mission dédiés à cette action au siège : 24, rue Etienne Rognon - 69007 Lyon.
2 référents dédiés assurent le suivi des jeunes sur la période nécessaire à leur accession à une autonomie et à leur capacité à s'engager durablement. Ils alternent les petits collectifs et le face à face individuel. L'accompagnement social pilier essentiel du projet, porte sur la santé, la citoyenneté, l'ouverture des droits : papiers, compte bancaire, Sécurité Sociale... Il porte également sur la culture et la mobilité.
Pour tout renseignement, contactez Catherine CHAUDRON au 06 46 52 01 51 ou Franck TERRASSE au 06 87 34 45 38.
 
 

Action « Favoriser l’insertion par l’emploi des jeunes décrocheurs en mettant en œuvre la méthode IOD »

La méthode IOD favorise l’accès direct à l’emploi durable du public précaire. IOD prône une linéarité de regard replaçant les bénéficiaires au centre et les valorisant. Elle est à contre-courant des méthodes « classiques » de recrutement. En négociant sur l’environnement de travail :

  • Le mode de recrutement : sans CV, visite du poste de travail « en marche », négociation d’un plan d’intégration et de fidélisation ;
  • L’intégration et la formation interne des salariés via un processus clairement défini : progressivité des tâches, temps d’accueil…
  • La fidélisation des nouveaux salariés via des suivis post embauche en entreprise.

L’objectif étant d’éviter les ruptures de contrat notamment liées à des incompréhensions. Notre projet ne s’appuie pas sur des actions de préparation des jeunes telles que le travail sur les techniques et outils de recherche d’emploi. L’acquisition des « codes de l’entreprise » se fait bien plus efficacement en entreprise dans le cadre d’un plan d’intégration/formation coconstruit avec le jeune et l’employeur et accompagné que dans le cadre d’une action de formatage décontextualisée. Le constat est simple : c’est en ayant un statut de salarié en CDI que les freins périphériques seront levés (accès à un logement, garde des enfants, mobilité : passer son permis de conduire…)

  • Du côté des entreprises

Les entreprises recrutent habituellement sur CV et peuvent, de ce fait, exclure automatiquement certaines candidatures. Nous choisissons de ne pas présenter le CV à l’entreprise et le jeune se positionne selon son intérêt. Une seule personne sera donc présentée à l’entreprise. Si celle-ci n’est pas retenue, l’entreprise devra justifier son choix. Si le candidat décline finalement le poste, un retour sera fait à l’entreprise sur les raisons de ce changement d’avis. Un travail peut donc parfois être fait par le chargé de mission pour faire changer les modalités de sélection ou de présentation d’un poste, soit par des bilans de collaboration, soit lors de tables rondes inter-entreprises.

Les solutions alternatives proposées sont particulièrement en phase avec les besoins de sécurisation des recrutements et de gain de temps exprimés par les employeurs, notamment les dirigeants de petites et moyennes entreprises. Elles contribuent également à satisfaire d’autres enjeux de gestion des ressources humaines comme la fidélisation du personnel, la transmission des savoir-faire, le management du travail …

Par l’action IOD, les entreprises bénéficient d’un service d’appui au recrutement et à l’intégration, dont le mandat est de contrecarrer la sélectivité inutile des recrutements et la précarité quasi systématique des conditions d’emploi. L’accompagnement des entreprises est engagé sur du long terme.

  • Du côté des jeunes

Des offres d’emploi étudiées par les chargés de mission sont proposées collectivement et/ou lors d’entretiens individuels, ce qui permet de lever tous les critères de sélectivité.
Ces offres sont détaillées et présentées par le chargé de mission. Des schémas et des photos permettent de mieux décrire les missions confiées ainsi que l’environnement de travail. Le jeune est libre de se positionner sur un poste de travail en fonction de l’intérêt qu’il pourra exprimer pour celui-ci. De fait, une personne peut se positionner sur un poste qu’elle n’a jamais exercé ou pour lequel elle n’est pas spécifiquement qualifiée.

Par l’intervention entre les offres et les demandes, les personnes en recherche d’emploi bénéficient d’un service permanent qui leur propose régulièrement des mises en relation avec des entreprises locales et rapidement des emplois (prioritairement durables). Ces mises en relation sont accompagnées, à moins que le candidat ne le souhaite pas. Elles contribuent à sécuriser les projets et à ouvrir des opportunités.

Ainsi notre action s’inscrit-elle tout autant dans un accompagnement de l’entreprise que du demandeur d’emploi, dans une linéarité de regard et de pratique.

Ces solutions stratégiques proposées par l’action IOD sont développées en coopération avec les partenaires de l’insertion, de l’emploi, et de l’économie dans les territoires concernés. Pour plus de renseignements et connaître les contacts de cette méthode à Lyon, cliquez ici

Bandeau IOD 2023 Plan de travail 1

 
 
 
 
Agenda
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
2
3
4
5
6
7
10
11
12
17
18
19
20
21
22
23
24
25
27
29

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.